En deux mots

Designer graphique au nom imprononçable, la curiosité et l’expérimentation sont ce qui me définit le mieux. J’ai été diplômée avec mention à HEAD-Genève en 2015, avant d’explorer une petite partie du monde. Depuis 2016, je collabore avec le graphiste suisse Dimitri Delcourt sur de nombreux projets. En parallèle, j’ai aussi travaillé la moitié de l’année 2017 avec le studio LUST aux Pays-Bas. Ce sont les projets avec un engagement fort, principalement dans les domaines culturel et social, qui me portent le plus. J’aime aussi particulièrement travailler en équipe, où la diversité des compétences et des réflexions prend tout son sens.

Emplacement

Après un an et demi passé à La Haye (NL), je vis et travaille actuellement à la fois à Grenoble (FR) et à Genève (CH). Il n’est pas impossible que je sois n’importe où ailleurs, et un nouveau projet est toujours une bonne raison de bouger un peu plus.

Me contacter

Pour toute demande et autre mot doux, écrivez-moi à hello@sophieczich.com
© Sophie Czich — 2013-2018

info

Poliscope

2016/2017 — CH — with Dimitri Delcourt, David Hodgetts and Sylvain Hess for Geneva University of Social Sciences
Interactive installation which aims at opening discussions about migration in Switzerland.

Poliscope est un outil pédagogique, à la jonction entre jeu vidéo, data visualisation et installation interactive.

L’Université de Genève a souhaité se baser sur le travail de plusieurs chercheurs et chercheuses en Sciences Sociales pour adresser diverses thématiques auprès des jeunes.

Dans ce premier volet, l’objectif a été d’ouvrir le débat sur la migration en Suisse et de faire la médiation de cette thématique.
Pour ce faire, nous avons conçu une expérience où le jeu apporte naturellement des informations de plus en plus complexes.

 

Concrètement, pour chaque sujet de recherche nous avons développé un monde qui lui est propre, avec une topographie, une population et des personnages emblématiques. Les quatre mondes ainsi créés partagent la même esthétique, mais ont chacun leur ambiance, et également chacun des mécanismes de jeux spécifiques. Selon le propos à transmettre, la logique de jeu se traduit par un quizz augmenté, une projection de données dans le temps ou les déambulations spécifiques de la population sur son terrain.

 

Les interactions du joueur ou de la joueuse ont un effet sur le jeu, mais aussi sur les informations débloquées.

Plusieurs niveaux d’informations donnent la possibilité de trouver son propre équilibre entre le jeu et l’apprentissage, et c’est dans ce sens que nous avons pensé l’interface et le système typographique : le jeu et les informations ne sont jamais dissociés.

 

Notre petite équipe de choc, le travail en itérations et l’espace laissé aux expérimentations nous ont permis de tous travailler sur des aspects extrêmement variés. Plus spécifiquement, nous étions deux en charge du design (dans un sens large) et de la direction artistique. Cela incluant par exemple la conception des mécaniques de jeux, l’expérimentation avec Modo (logiciel 3D), la création de la grille typographique au pixel près ou encore la colorisation digitale de maquettes en papier.

 

L’installation est à l’heure actuelle utilisée dans plusieurs écoles suisses, tandis que la conception des prochains volets est en cours.

 

Plus d’informations ici : https://poliscope.ch/

Croquis préparatoires des mecanismes de jeux
Poliscope installation and furniture
Student using poliscope installation

Projets similaires